FAQ

Comment l’aluminium est-il fabriqué ?

L’aluminium est trop réactif pour exister tel quel à l’état naturel. Par contre, il est présent dans plus de 270 minéraux différents, dont la bauxite. Celle-ci est d’abord convertie en oxyde d’aluminium (alumine) par le procédé Bayer. En la dissolvant avec de la soude, il est possible de produire de grandes quantités d’alumine.

Par la suite, le procédé de dissolution de l’alumine et de la décomposition du mélange par électrolyse, communément appelée procédé Héroult-Hall, transforme l’alumine en aluminium et diminue significativement les coûts de production.

Utilisation de l’aluminium ?

L’aluminium est un métal mou, léger et particulièrement résistant, tout en étant très malléable. Reconnu pour sa conductivité élevée, il est également un excellent isolant lorsqu’il est oxydé ou anodisé. Il est très souvent utilisé pour les chemins de câbles d’aile et pour les conducteurs ; cependant, l’alliage avec d’autres éléments est nécessaire lorsqu’une résistance plus grande est requise.

Grâce à des qualités telles que la légèreté, la bonne conductivité électrique et thermique, la résistance à la corrosion et le recyclage, l’aluminium est utilisé dans un nombre toujours croissant d’applications. D’abord réservé aux bijoux de luxe, il est maintenant utilisé aussi bien pour la fabrication d’ustensiles de cuisine que dans le domaine aéronautique.

Densité de l’aluminium ?

Avec une densité trois fois plus faible que l’acier ou le cuivre, l’aluminium est un des métaux les plus légers disponibles dans le commerce. Les résultats des tests sur le coefficient de rigidité par unité de masse démontrent bien qu’il s’agit d’un matériau structurel capable de supporter des charges importantes, de même que des économies de carburant importantes dans l’industrie du transport.

Robustesse et résistance à la corrosion de l’aluminium ?

L’aluminium pur n’offre pas une très haute résistance mais le mélange avec de faibles quantités de manganèse, de silicium, de cuivre ou de magnésium peut produire des alliages aux propriétés très prisées dans les emballages, la construction, la peinture et la pyrotechnie, entre autres.

L’aluminium est bien adapté aux environnements froids. Contrairement à l’acier,qui se fragilise par temps froid, l’aluminium a l’avantage de maintenir sa résistance à la traction tout en maintenant sa dureté.

D’autre part, les parties oxydées de l’acier présentent des taches de rouille, ce qui fragilise ces régions, tandis que les parties oxydées de l’aluminium augmentent ses propriétés protectrices. Il est même possible d’augmenter chimiquement l’épaisseur de cette couche d’oxydation par anodisation, formant ainsi l’oxyde d’aluminium, une couche isolante qui empêche la formation d’étincelles. L’alumine, un très bon conducteur, combiné à l’oxyde d’aluminium, un excellent isolant, fait de l’aluminium un matériau recherché par la plupart des industries.

Mentionnons en terminant que l’aluminium est assez résistant à la plupart des acides, mais moins aux alcalis.